Bilan de l’Ecovoiturage dans le Vercors, à Grenoble

Le Conseil Général de l’Isère avait lancé l’automne dernier une expérience d’Ecovoiturage* pour les habitants du Vercors, nombreux à descendre du plateau pour travailler dans l’agglomération grenobloise. Plutôt que de se regrouper via un site de covoiturage classique, il leur était proposé du covoiturage dynamique, c’est-à- dire une organisation temps réel via l’utilisation de smartphones.

Le Conseil Général avait même distribué (en prêt) 100 smartphones.

Au bout de deux mois d’expérience, le projet a prouvé sa pertinence avec quelque 500 abonnés au système, 400 conducteurs et 100 passagers.
Par contre, dans les critères de réussite, la question de la couverture réseau est apparue essentielle (elle n’était pas très bonne dans le Vercors), de même qu’un bon taux d’équipement de base des habitants en smartphone (le CG n’apportant qu’un complément). L’implantation des points d’arrêt/de rencontre et leur visibilité méritent un soin particulier, et le détour maximal demandé au
conducteur est à limiter.

Dans l’optique d’une généralisation de l’é.covoiturage à l’ensemble du département, le Conseil Général a décidé de reconduire l’opération dans un secteur plus propice, la vallée du Grésivaudan, un secteur d’expansion périurbaine de l’agglomération grenobloise et sur l’axe Bourgoin-Lyon.

Contact : Conseil Général de l’Isère – Yvan Martinod – 04 76 00 31 49 – y.martinod@cg38.fr

* opérée par Covivo (maître d’oeuvre)

D’après CERTU- Mobilité et déplacements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.