Archives pour la catégorie Mobilité durable

Le covoiturage, un moyen de déplacement illicite ?

covoiturage-illegalUne société de transport a intenté un procès à des salariés d’une société pour concurrence déloyale : ils organisaient du covoiturage entre eux de leur domicile à leur lieu de travail.

L’affaire a été portée devant la Cour de Cassation qui a rendu un arrêt le 12 mars 2013 selon lequel le covoiturage est une pratique licite à condition qu’il soit gratuit ou que l’argent versé par les personnes transportées corresponde à un partage des frais générés par l’utilisation du véhicule.

Le covoiturage n’est donc pas considéré comme une concurrence déloyale par rapport aux moyens de déplacement plus traditionnels du moment que l’argent versé au conducteur corresponde aux frais engendrés par le déplacement : carburant, péages, assurance, entretien du véhicule…

Que pensez-vous de cette affaire ? Selon vous, y a-t-il abus de la société de transport d’intenté un procès à des particuliers pour avoir covoituré ?

Les 5 marches du changement de comportement

Pour mieux comprendre et travailler sur les changements de comportements en matière de déplacement, la Communauté Urbaine de Strasbourg s’est appropriée des travaux de psychologie cognitive.

Par exemple, on ne devient pas cycliste régulier du jour au lendemain : cinq étapes mentales sous-entendent les changements d’habitude ;

changement-comportement-velo

Il faut laisser du temps au temps pour changer les comportements

Une enquête ménage déplacement (EMD), un PDE… pourront mesurer des reports modaux plus faibles que ceux attendus : l’évolution mentale pour changer de comportement peut être en route sans pour autant qu’elle se traduise par un changement modal dans les faits et soit donc mesurable dans une EMD par exemple.

Le changement de comportement est personnel et renvoie aux valeurs

Modifier ses habitudes découle d’une volonté individuelle d’atteindre un but personnel, et donc des valeurs que les individus accordent à leurs actions et à leurs buts. Il importe donc de bien considérer l’importance que les acteurs accordent à certaines valeurs, et s’y appuyer pour amener les personnes à choisir leurs propres motifs et façons de changer leurs modes de déplacements.

Le changement s’inscrit aussi dans une dynamique collective

D’une part il ne peut intervenir que dans un contexte favorable (légal, politique, social, éthique, culturel). D’autre part, le changement renvoie aussi à la formation de nouvelles formes sociales et de nouvelles valeurs au fur et à mesure que les individus sont de plus en plus nombreux à adopter de nouveaux comportements.

L’argumentaire à déployer pour inciter aux changements de comportements est déterminé aussi en partie par ces cinq stades

Par exemple, avant de tenir un discours sur « comment faire un moindre usage de la voiture », il faut convaincre au préalable que c’est possible.

Source : Transflash n°379 février 2013

Vitesse généralisée: pour ceux qui n’auraient par reçu nos voeux!

voeux_2013

En 1975 Ivan ILLICH montre qu’en prenant en compte non seulement le temps passé à conduire une automobile mais aussi le temps moyen passé à travailler pour l’acquérir et faire face aux frais qui y sont liés, la vitesse du bolide (dite « généralisée ») est de 6 km/h, soit celle d’un marcheur. En effet un Américain consacrait en moyenne 1 600 heures par an pour sa voiture et ne parcourait que 10 000 kilomètres durant l’année.
En 2013, en moyenne, la vitesse généralisée est d’environ 20 km/h, soit celle d’un cycliste.

 

L’équipe Covivo se renforce avec l’arrivée fin 2012 de Julie et de Kamel. C’est l’occasion de mieux préparer l’avenir avec des services de plus en plus intégrés sur l’ensemble de la chaîne de mobilité durable (marche, vélo, covoiturage, autopartage, taxipartage, transports en commun).

Nous vous souhaitons à vous aussi de nombreux projets réalisés à une vitesse généralisée qui puisse vous permettre de maximiser le temps passé avec ceux que vous aimez !

L’utilisation d’une voiture coûte en moyenne 215 € par mois

Le coût annuel moyen d’une voiture est d’environ 4 000 €. Ce chiffre est estimé à partir des dépenses annuelles des ménages liées à l’automobile.

cout-utilisation-voiture

Or 58 % des automobilistes n’ont aucune idée du coût de leur automobile et généralement, le coût perçu par l’usager est quatre fois moindre que le coût réel. En effet, les automobilistes ne considèrent le plus souvent que les coûts d’utilisation (carburants, péages et stationnement – soit 35 % des coûts réels), éventuellement les coûts d’entretien (30 %), et négligent les coûts d’achat et d’assurance.

Pourtant, même sans prendre en compte les coûts d’achat et d’assurances (ce qui peut se justifier si l’usager laisse sa voiture au garage), le coût annuel d’utilisation (carburants + péages et stationnement + entretien) peut être estimé à 2 600 €, soit 215 € par mois. Ce chiffre reste largement supérieur au prix d’un abonnement mensuel dans les réseaux de transports collectifs urbains par exemple.

Avertissement : les données relatives à la consommation automobile varient considérablement selon les sources. Les valeurs fournies ici sont des ordres de grandeur, des estimations « à la louche », qui varient par ailleurs très fortement d’un ménage à l’autre.

Source : Transflash décembre 2012 / janvier 2013

Pour aller plus loin : Découvrez la théorie de Ivan Illich. Selon lui, si on prend en compte le temps moyen passé à travailler pour acquérir une automobile et faire face à tous ses frais et le temps de conduite du véhicule, la vitesse de la voiture est finalement de 6 km/h, soit celle d’un marcheur !

Un Guide de la Mobilité Durable gratuit – par GDF Suez

Fruit d’une coopération entre l’Adgcf, le Sndgct et Cofely Ineo, le Guide de la Mobilité durable entend donner des clés efficaces et concrètes à tous les acteurs des réseaux de transport en commun. Le Guide de la Mobilité durable se veut un outil d’accompagnement des élus dans la compréhension et la connaissance des contextes et des enjeux, et dans la mise en œuvre de leur projet de mobilité.

S’appuyant sur l’expérience diversifiée d’acteurs de tous horizons du transport public, il se propose d’apporter à la fois :

  • Un point d’appui : une connaissance plus précise du contexte global dans lequel s’inscrit tout projet de mobilité urbaine ou péri urbaine ;
  • Une aide à la réflexion : conception et montage du projet, solutions techniques pouvant être envisagées, organisation, procédures et attitudes à adopter, fiches pratiques, exemples… ;
  • Une large ouverture sur l’innovation, qu’elle soit technologique ou organisationnelle.

Ce guide est disponible gratuitement et sur simple demande : guidemobilite@cofelyineo-gdfsuez.com