Archives pour l'étiquette autopartage

Infographie : la consommation collaborative n'est plus marginale

Retour sur une infographie, réalisée par Ask Media pour l’édition papier de La Tribune, sur le développement de la consommation collaborative, selon une étude réalisée par TNS-Sofres en novembre 2013.

infographie-consommation-collaborative-marginale

Un Français sur 2 adepte de la consommation collaborative

Qu’il s’agisse de revendre des objets, d’acheter en direct, d’occasion, de pratiquer le covoiturage, l’autopartage, le troc, la colocation… La consommation collaborative n’est plus un micro-phénomène et ce sont désormais 48% des Français qui la pratiquent régulièrement et 32% qui disent vouloir s’y mettre quand 20% seulement y semblent réfractaires.

Au total ce sont 8 Français sur 10 qui pratiquent ou ont l’intention de pratiquer cette nouvelle façon de consommer.

La consommation collaborative : une façon de retrouver la confiance

A l’heure où l’on parle de notre société comme d’une société de défiance, 59% des Français disent avoir confiance dans les échanges entre particuliers et même 78% de ceux qui pratiquent la consommation collaborative.

Au-delà, si la confiance dans l’avenir reste à un niveau très faible, il est notable que les Français qui pratiquent la consommation collaborative se montrent plus confiants et optimistes :

  • confiance dans l’avenir +8 points, à 46%
  • confiance dans l’avenir des générations futures +8, à 36%
  • confiance dans la capacité des Français à être solidaires entre eux +17, à 37%
  • confiance dans la reprise économique +11 points, à 37%

On le voit, la confiance n’a donc pas disparu de notre société, et ne se cantonne pas à la sphère privée, elle se réinvente et se distribue autrement.

Consulter l’étude complète :

Sources : Askmedia.fr, Tns-sofres.com

Covivo, déjà 5 ans !

En 2009, Matthieu Jacquot et Marc Grojean souhaitaient créer l’auto-stop du XXIème siècle, personne n’y croyait ou si peu… Pour la petite histoire, un dirigeant avait même dit à l’époque aux co-fondateurs, « je vous donne deux ans d’existence, pas plus ». Il est vrai qu’imaginer d’autres formes de mobilité peut relever de l’utopie. Et pourtant, 5 ans après, Covivo est toujours là et emploie actuellement 13 personnes.

En perpétuel renouveau, Covivo quitte sa pépinière natale de Pompey pour emménager dans le centre-ville de Nancy avec Autopi, une autre jeune start’up ambitieuse prônant l’autopartage. Les nouveaux bureaux, situés à proximité de la gare et de la place Carnot, renforcent la volonté de Covivo de favoriser les modes de transports alternatifs.

Cette volonté de stabilité et de croissance pousse l’entreprise à enrichir encore et toujours sa gamme de produits. En exclusivité, notre produit phare pour 2014, le covibook : une plateforme de gestion de flottes automobiles. Cet outil s’adapte sur-mesure aux problématiques de la gestion d’une flotte de véhicules et permet d’optimiser durablement celle-ci ainsi que sa rentabilité en combinant plateforme de réservation et covoiturage.

Contrairement aux idées reçues, Covivo a su évoluer en passant du stade associatif (Resautom) au stade d’une start’up bien implantée dans sa région en moins de 5 ans. Consommer autrement, se déplacer intelligemment, mutualiser les dépenses… telles sont les problématiques actuelles de notre société. Covivo a su trouver sa place en proposant une autre vision de la mobilité. Observons donc avec encore plus d’attention les surprises que nous réservera Covivo pendant ces 5 prochaines années !

Click & Boat lance une plateforme de location de bateaux entre particuliers

Click & Boat, jeune start’up française, lance une plateforme de location de bateaux 100% assurés entre particuliers sur internet.

L’e-commerce a explosé en 10 ans, et si l’avenir était à la consommation collaborative ? Cette nouvelle forme de consommation fondée sur le partage des ressources entre particuliers est en plein essor. Après Airbnb, plateforme de location de logements de vacances, ou BlaBlaCar, entreprise de covoiturage, Click & Boat s’attaque à la location et au partage (Co-navigation) de bateau entre particuliers. Fondée par deux jeunes entrepreneurs de 25 ans, Click & Boat lance son site web et son blog pour développer son activité en France et sur le bassin méditerranéen.

Click & Boat, plateforme spécialisée dans la location de bateaux entre particuliers et propose :

  • de louer son propre bateau pour le rentabiliser et amortir ainsi les charges annuelles (assurance, port, entretien) plutôt que de le laisser dormir au port
  • de trouver un bateau à louer près de chez soi ou sur son lieu de vacances, à un prix très compétitif
  • et d’appartenir à une communauté passionnée par la navigation et soucieuse de protéger les valeurs du nautisme et du partage

Pour la génération Click & Boat, l’usage prédomine sur la propriété et le citoyen devient acteur de son économie ! Grâce à Click & Boat, les bateaux sont partagés, permettant à d’autres utilisateurs d’en profiter, tout en rentabilisant l’investissement initial du propriétaire. D’autre part, le partage de son bateau avec d’autres utilisateurs s’inscrit dans une démarche 100% renouvelable. Le « bateaupartage » (un bateau partagé entre plusieurs personnes) est la meilleure solution pour rentabiliser son bateau, sortir plus souvent et rencontrer des passionnés du monde entier.

Sur le site, dont la version finale sera prête en janvier, les propriétaires peuvent déjà diffuser gratuitement des annonces. Les prix de location tout comme les disponibilités sont fixés par les propriétaires. Les bateaux proposés sur ClickandBoat.com sont 100% assurés par leur propriétaire et pour aller encore plus loin, ClickandBoat propose via son partenaire AXA Yachting Solutions un contrat d’assurance tous risques à la journée. Le site perçoit entre 11 et 15% de commission sur les transactions effectuées.

Click & Boat est l’aventure de deux jeunes entrepreneurs français de 25 ans, débordants d’énergie et prêts à tout pour faire changer les choses.

L’équipe Click & Boat
www.clickandboat.com

Automobile, les usages émergents : covoiturage, autopartage…

Dans un contexte de réduction du budget automobile, les nouveaux modes de consommation automobile séduisent de plus en plus d’automobilistes.
Infographie-automobile-covoiturage-autopartage
Infographie représentant les usages émergents de l’automobile tels que le covoiturage, l’autopartage et la location de voitures entre particuliers

Le covoiturage

30% des automobilistes ont déjà expérimenté le covoiturage. Les hommes constituent la majorité des utilisateurs, surtout parmi les conducteurs. Ces services séduisent en outre davantage les jeunes et CSP+.

Toutefois, plus on monte en gamme dans le véhicule possédé, moins son propriétaire est enclin à franchir le pas du covoiturage.

La location de très courte durée

La notoriété des services de location de très courte durée s’étend progressivement : alors qu’en 2011, 34% des automobilistes ne connaissaient pas ces services, ils ne sont plus que 24% dans ce cas deux ans après.

Il en va de même pour les usages puisque 10% des conducteurs ont déjà eu recours à l’autopartage, contre 1% en 2011. Ces services suscitent davantage l’intérêt des jeunes automobilistes.

La location de véhicules entre particuliers

Drivy, Ouicar, Buzzcar ou encore Deways : depuis 2011, les services de location de voitures entre particuliers se sont multipliés.

Malgré cela, les pratiques restent encore confidentielles. Moins de 5% des automobilistes ont déjà mis en location leur véhicule principal ou secondaire. Les particuliers se montrent encore peu enclins à recourir à ce type de services, par manque de confiance.

Les acteurs qui se positionnent sur ce créneau doivent donc déployer des efforts importants pour lever les appréhensions en mettant en place des garanties et en renforçant leur rôle de tiers de confiance.

Ces résultats sont extraits de l’étude « Consommation automobile : l’impact d’Internet, les usages émergents » (2013). Celle-ci s’appuie sur une enquête en ligne menée auprès de 1 096 automobilistes, au cours du mois de juin 2013.

See on www.ccmbenchmark.com

Normaliser l’échange des données entre les tranports publics et le covoiturage

C’est l’objectif que les opérateurs de covoiturage les plus avancés se sont fixés. Un message reçu 5/5 par le CERTU et le GT7 qui travaille sur les questions de normalisations entre les systèmes d’information des différents AOT en France et pour l’Europe. Si cela se traduit au niveau de l’information voyageurs par des Systèmes d’information Multimodale de plus en plus performants et nombreux, force est de constater que ni la voiture, ni le covoiturage, ni l’autopartage, ni même parfois le vélo ne sont des modes à part entière de ce type de système.

Une lacune à combler et une première étape de franchie pour le covoiturage avec cette étude préalable des besoins de normalisation des données pour le covoiturage. Commandée par le CERU et mise en oeuvre par Aurige, Covivo et Ecoltis, elle fait suite au standard RDEX qui a été mis en place quelques mois plus tôt pour les seuls opérateurs de covoiturage.