Archives pour l'étiquette écovoiturage

Rapport sur le Covoiturage Dynamique en Isère

Le Bilan 2012 sur le déploiement du covoiturage et expérimentation du covoiturage dynamique avec le Conseil Général de l’Isère vient de sortir de presse. Retour sur le projet Ecovoiturage en place depuis le 2 avril 2012 avec une communication ciblée sur les axes Grenoble – Crolles et Bourgoin-Jallieu – Lyon.

Vous découvrirez dans ce bilan l’analyse des résultats de l’expérimentation, l’analyse des usages à travers la dimension psycho-sociale et les préconisations et orientations pour les futures expérimentations à venir.

Consultez le rapport sur le covoiturage dynamique en Isère

Sommaire du rapport :
  • Préconisations avant lancement (fin 2011, début 2012)
  1. Les acquis
  2. Les insuffisances et divergences avec les conseils de Covivo
  • Analyse des résultats de l’expérimentation
  1. Les caractéristiques des inscrits
  2. Les offres et demandes de covoiturage
  3. Les propositions
  4. Les sollicitations
  5. Les covoiturages effectués
  • Analyse des usages – Dimension psycho-sociale
  1. Ergonomie du produit
  2. Profil et motivation des participants face à Écovoiturage
  3. Les orientations stratégiques suggérées
  4. Deux éclairages pour mieux interpréter l’étude
  • Préconisations et orientations
  1. Les évolutions en termes de fonctionnalités ou d’ergonomie du service
  2. Vers une institutionnalisation renforcée d’Écovoiturage
  3. Animation et communication sur le covoiturage « planifié »

Bilan de l’Ecovoiturage dans le Vercors, à Grenoble

Le Conseil Général de l’Isère avait lancé l’automne dernier une expérience d’Ecovoiturage* pour les habitants du Vercors, nombreux à descendre du plateau pour travailler dans l’agglomération grenobloise. Plutôt que de se regrouper via un site de covoiturage classique, il leur était proposé du covoiturage dynamique, c’est-à- dire une organisation temps réel via l’utilisation de smartphones.

Le Conseil Général avait même distribué (en prêt) 100 smartphones.

Au bout de deux mois d’expérience, le projet a prouvé sa pertinence avec quelque 500 abonnés au système, 400 conducteurs et 100 passagers.
Par contre, dans les critères de réussite, la question de la couverture réseau est apparue essentielle (elle n’était pas très bonne dans le Vercors), de même qu’un bon taux d’équipement de base des habitants en smartphone (le CG n’apportant qu’un complément). L’implantation des points d’arrêt/de rencontre et leur visibilité méritent un soin particulier, et le détour maximal demandé au
conducteur est à limiter.

Dans l’optique d’une généralisation de l’é.covoiturage à l’ensemble du département, le Conseil Général a décidé de reconduire l’opération dans un secteur plus propice, la vallée du Grésivaudan, un secteur d’expansion périurbaine de l’agglomération grenobloise et sur l’axe Bourgoin-Lyon.

Contact : Conseil Général de l’Isère – Yvan Martinod – 04 76 00 31 49 – y.martinod@cg38.fr

* opérée par Covivo (maître d’oeuvre)

D’après CERTU- Mobilité et déplacements

Ecovoiturage: début de la fin ou fin du début?

La période expérimentale du covoiturage dynamique, la première du genre en France et en Europe, que le Conseil général de l’Isère a choisi d’appeler « écovoiturage » se terminait le vendredi 26 novembre 2010 comme prévu.

Néanmoins le Conseil général prévoit de laisser ouvert le service sans support pour tous les accros du covoiturage immédiat ou temps réel qui se sont laissés convaincre dans le Vercors. L’heure est au bilan avant d’annoncer quoi que ce soit d’autre et c’est sous forme d’une enquête et d’ateliers appelés laboratoires d’usage que les pionniers du covoiturage dynamique font part de leurs remarques en vue d’améliorer un système pour répondre et aux enjeux technologiques et aux freins psycho-sociaux qui font encore du covoiturage un mode de transport trop marginal. Toutefois avec plus de 10% de la population qui s’est mobilisée pour cette expérience, soit 3 fois plus que la moyenne nationale, le service est en voie de se faire naturellement accepter par des usagers de tout type alors que la majorité d’entre eux ne connaissait à peine l’usage d’un smartphone GPS et toutes les possibilités qu’il offre comme assistant personnel de mobilité. Mais tous n’ont pas pu mesurer cet intérêt car ils n’ont pas pu participer ou tout simplement car ils n’ont pas eu la chance d’être mis en relation en temps réel compte tenu d’horaires ou de trajets atypiques ou parce que d’autres plus rapides ont été mis en relation sans qu’eux puissent l’être. En effet, malgré la gratuité pour les passagers, le nombre de conducteurs fut chaque jour bien supérieur au nombre de passagers. Si c’est une condition de réussite pour garantir une offre suffisante de conducteurs, c’est aussi un marqueur de la difficulté d’abandonner l’usage de sa voiture pour utiliser un mode partagé de transport.

Pour Covivo, la satisfaction de notre client, exigeant et toujours en pointe sur les questions de mobilité et de transports, est notre plus grande satisfaction.

Rendez-vous le 14 décembre pour la remise des prix aux participants les plus impliqués du dispositif.

Covoiturage dynamique ou écovoiturage en Vercors !

Le Conseil général de l’Isère est la première collectivité de France à tester le covoiturage dynamique à grande échelle. Covivo n’est pas peu fière d’accompagner le Conseil général et sa Direction Transports pour la mise en oeuvre de cette expérimentation.

Elle se déroulera du 16 septembre 2010 au 26 novembre 2010 avec pour cible tous les usagers de la route entre Grenoble et le plateau du Vercors.

Toutes les personnes concernées sont invitées à s’inscrire via le site itinisere pour devenir les pionniers de l’é.covoiturage

Quant à tous ceux qui s’intéressent au covoiturage ou qui ont la volonté d’explorer des pistes pour que l’efficacité énergétique de nos véhicules soit multipliée par 3 ou 4 quand ces derniers sont pleins, n’hésitez pas à soutenir cette initiative en devenant fans sur leur page facebook ou en préparant l’arrivée du covoiturage dynamique sur votre territoire en rejoigant la communauté Covivo!