Archives pour l'étiquette mobilité

Diaporama photo : la mobilité durable en 2013

La mobilité, symbole de liberté et de loisirs, mais aussi actrice majeure d’une économie globalisée, est aujourd’hui au cœur du développement durable. Au XIXe siècle, c’est le rail et la vapeur qui ont émancipé les populations, suivis du pétrole et du moteur à explosion au XXe siècle. Aujourd’hui, le pétrole est perçu comme un problème et de nouveaux modes de déplacement, plus durables, émergent.

La mobilité à longue distance des Français en 2012

En 2012, la mobilité à longue distance des personnes résidant en France métropolitaine diminue. Par rapport à 2011, le nombre de voyages effectués baisse ainsi que les kilomètres parcourus.
Pour leurs voyages à longue distance, les parts des différents modes de transport varient peu et la voiture demeure de loin le mode le plus utilisé avec près de 70% des voyages. Le train est davantage utilisé par les habitants des grandes agglomérations et par les plus jeunes.

Les distances moyennes évoluent peu

La distance moyenne des voyages varie peu en 2012. Ceci masque une légère baisse de la distance moyenne des voyages avec nuitée qui passe de 1 400 km à 1 380 km et une diminution de 4,8 % du nombre des trajets de moins de 250 km, tandis que le nombre de voyages au-delà de 250 km baisse dans une moindre mesure par rapport à 2011. Cette baisse correspond en grande partie à la décroissance du nombre d’allers-retours dans la journée.

En termes de kilomètres parcourus, la baisse est plus nette pour les voyages de plus de 900 km, notamment pour l’avion qui diminue de 4,6 % en passant de 104 milliards de kilomètres en 2011 à 99 milliards en 2012, sous l’effet de la réduction du nombre des déplacements les plus longs et de la diminution de leur distance moyenne. Pour les trajets de moins de 900 km, les distances parcourues en voiture baissent un peu plus fortement, en particulier pour les voyages de moins de 250 km : en 2012, 26 milliards de kilomètres ont été parcourus en voiture lors de ces déplacements contre 27,5 milliards en 2011.

Voyages à longue distance en 2011 et 2012, selon la distance du déplacement et les principaux modes de transport
Voyages à longue distance en 2011 et 2012, selon la distance du déplacement et les principaux modes de transport

Des modes de transport dépendant du lieu de résidence

La prédominance de la voiture est la plus accentuée pour les voyages des personnes habitant une commune rurale. 84 % de leurs voyages personnels sont effectués en voiture tandis que seulement 60 % des trajets pour motif personnel ayant leur origine en agglomération parisienne sont réalisés avec un véhicule personnel. Entre ces deux extrêmes, la part de la voiture varie régulièrement selon la taille d’agglomération d’une manière inverse à celle du train. La part de celui-ci est plus importante pour les voyages professionnels, notamment pour les déplacements partant de l’agglomération parisienne où il s’agit même du mode dominant avec 51 % des trajets à plus de 100 km, favorisé par les pratiques de prise en charge de ces déplacements par les entreprises et par la plus grande offre de transport.

Parts des principaux modes de transport par type d’agglomération en 2012
Parts des principaux modes de transport par type d’agglomération en 2012

Des disparités régionales qui demeurent

Les voyages avec nuitée s’effectuent majoritairement en France, à 86 % lorsque le motif est personnel et 84 % lorsqu’il est professionnel. Parmi les grandes régions, l’Île-de-France est à l’origine de 27 % des voyages avec nuitée effectués alors que les Franciliens de plus de 15 ans représentent 18,6 % de la population. Ils effectuent en moyenne 4,6 voyages personnels avec nuitée contre 3,1 en moyenne, en baisse de 0,1 voyage par an dans les deux cas. Ils sont à l’origine de près d’un voyage sur trois à l’étranger.

Comme en 2011, le Nord-Pas-de-Calais est à l’origine de 3,7 % des voyages personnels avec nuitée bien qu’il représente 6,3 % de la population des 15 ans ou plus. Dans cette région, le nombre moyen de voyages personnels avec nuitée par habitant n’est que de 1,8, en baisse de 0,1 par rapport à 2011.

Répartition des voyages avec nuitée par grande région de résidence selon le motif, en 2012
Répartition des voyages avec nuitée par grande région de résidence selon le motif, en 2012

Le train plus utilisé par les jeunes

Pour les voyages personnels avec nuitée, l’utilisation des différents modes de transport varie selon l’âge des voyageurs, même si la voiture reste très largement le mode majoritaire pour toutes les tranches d’âge. Mais il est moins utilisé par les moins de 24 ans qui effectuent 62 % de leurs voyages personnels avec nuitée par la voiture et 23 % avec le train. Les personnes de plus de 65 ans réalisent leurs voyages personnels à longue distance plus en autocar et moins en train et en avion que l’ensemble de la population. Dans les tranches d’âge intermédiaires, la voiture est encore plus dominante et l’autocar a une part extrêmement réduite.

78 % des 35-49 ans ont effectué un voyage de plus de 100 km avec une nuitée pour des motifs personnels en 2012, alors que cette proportion n’est que de 64 % pour les moins de 24 ans. Le taux de départs a globalement baissé entre 2011 et 2012 pour les plus de 35 ans, alors qu’il a augmenté de 2 points pour les plus jeunes. Cette hausse marque un infléchissement de la baisse de la mobilité des plus jeunes dans les années précédentes.

Répartition modale des voyages personnels avec nuitée selon l’âge en 2012
Répartition modale des voyages personnels avec nuitée selon l’âge en 2012

Lire le rapport complet du Ministère de l’écologie du développement durable et de l’énergie :


12e Semaine Européenne de la Mobilité : améliorez vos déplacements domicile-travail !

Chaque année, du 16 au 22 septembre, la Semaine Européenne de la Mobilité encourage collectivités, entreprises, associations et établissements scolaires à repenser leur façon de se déplacer en privilégiant des transports plus écologiques et économiques.

Alors que les trajets entre le domicile et le lieu de travail ne cessent de s’allonger, la 12ème édition de la Semaine Européenne de la Mobilité met l’accent sur les moyens de transports pouvant améliorer la mobilité des usagers au quotidien. Marche à pieds, vélo, covoiturage, transports en commun… aller au travail autrement, c’est à la portée de chacun !

Pour l’édition 2013, le ministère chargé des transports donne rendez-vous aux internautes pour un grand jeu-concours sur les réseaux sociaux ; il leur sera proposé de tester de manière ludique et pédagogique leurs connaissances sur les meilleures pratiques de déplacements domicile – travail. De nombreux cadeaux seront à gagner sur www.bougezautrement.gouv.fr.

Les temps forts de la Semaine Européenne de la Mobilité 2013 en Lorraine : Participez avec Covivo !

Mardi 17 septembre : Deuxième édition de la Fête de la mobilité avec le Technopôle de Barbois

Au coeur de a Semaine Européenne de la Mobilité, la Fête de la Mobilité fait suite à l’instauration d’un Plan de Déplacement Inter-Entreprise (PDIE) sur le site du Techopôle du Brabois. Au programme de cette année : essais de vélos, trottinettes et voitures électriques, démonstrations de roller, échasses urbaines et parkour, baptêmes de montgolfière, défis, challenge inter-entreprises et lots à gagner.

Mardi 17 septembre 2013, de 11h à 19h, à l’hippodrome de Nancy-Brabois (Vandoeuvre-lès-Nancy). En savoir plus

Jeudi 19 : Inauguration de la première aire de covoiturage du service Tedi’cov

Vendredi 20 : Animation de VélOstan’lib avec le Grand Nancy

A l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, le service VélOstan’lib sera présent toute la journée pour vous informer, vous abonner et vous présenter toutes ses nouveautés. Profitez également de 2 mois supplémentaires gratuits pour tout autre abonnement souscrit le jour même.

Vendredi 20 septembre 2013, de 10h à 18h, à la place Maginot (Nancy). En savoir plus

Samedi 21 : Mobilithi Day avec la Ville de Thionville

A l’occasion de la Journée de la mobilité, baptisée Mobilithi’Day, Thionville vous propose de partager, en toute sécurité, des mobilités actives dans les rues du centre ville transformées en « circuit de courtoisie ». Il y aura de nombreuses animations gratuites, sportives, ludiques et familiales au centre ville et sur les bords de Moselle.

Samedi 21 septembre 2013, toute la journée, à Thionville. Consultez le programme officiel de la journée.

Les temps forts de la Semaine Européenne de la Mobilité 2013 en Isère : Participez avec Ecovoiturage!

Pendant toute une semaine, nous vous proposons gratuitement des animations, des conseils personnalisés sur vos déplacements dans l’agglomération, des solutions pour vos trajets du quotidien, d’adopter notre calculateur d’itinéraire, mais aussi de tester le « Métrovélo », d’essayer un vélo à assistance électrique, de découvrir l’autopartage… bref, de vous déplacer en faisant des économies, avec moins de stress, en meilleure santé !

Rendez-vous avec nos partenaires, TAG, TransIsère, TER, Métrovélo et Citélib

Samedi 14 : Inauguration de la Semaine de la Mobilité

Inauguration de la Semaine de la Mobilité, le samedi 14 septembre de 10h à 12h, à l’agence de Mobilité M (Station Mobile 15 bd Joseph Vallier).

Lundi 16 : Animations au Centre Commercial Géant Casino Fontaine

De 10h à 18h, centre commercial Géant Casino Fontaine

Mardi 17 : Forum Mobilité 2013 : « Transportez-vous bien ! »

Le Forum Mobilité 2013 se tiendra le mardi 17 septembre entre 9h et 17h à la Maison du Conseil Général à Bourgion-Jallieu (18 avenue Frédéric Dard). L’objectif est d’informer le public sur les différents modes de déplacement existant sur le territoire pour faciliter leur mobilité au quotidien.

Au programme : rencontres avec les services de transports (Ruban, Transisère, TCL, SNCF, L’Agence de la Mobilité Nord-Isère…), baptême de bus, essais de vélo traditionnel, pliant ou électrique, covoiturage, location de véhicules…

Contact : 04.26.73.05.00 (Maison du Conseil Général de l’Isère à Bourgoin-Jallieu), ou 04.74.93.41.63

Mardi 17 : Animations au CHU Hôpital Nord

De 7h30 à 15h, CHU Hôpital Nord parking Belledonne La Tronche

Mercredi 18 : Animations à la Caserne de Bonne Grenoble

De 11h30 à 17h, Caserne de Bonne Grenoble

Jeudi 19 : Animations au Centre Commercial Géant Casino Saint-Martin d’Hères

De 10h à 18h, centre commercial Géant Casino Saint-Martin d’Hères

Vendredi 20 : Animations rue Félix Poulat

De 11h30 à 18h, rue Félix Poulat Grenoble

Samedi 21 : Animations à IKEA

De 11h à 16h, IKEA Saint Martin d’Hères

Samedi 21 : Stage sécurité Métrovélo

De 9h30 à 12h30 à l’agence de mobilité StationMobile. Inscription obligatoire en agence ou par téléphone au 08.20.22.38.38 (nombre de places limité).

Samedi 21 : Prenez les commandes du Tramway

De 13h30 à 18h. Centre de maintenance Semitag (1 rue des glairons à Gières). Visite des ateliers de maintenance et du service Métrovélo. Inscription obligatoire par téléphone au 04 76 20 66 24 (nombre de places limité)

Ecoconduite : entre économies et écologie

Face au prix du carburant qui augmente et aux émissions polluantes, posséder une voiture revient cher et polluant. L’éconduite apparaît donc comme une solution acceptable pour économiser de l’essence et des émissions de CO2.

L’écoconduite, c’est quoi ? Entre économie et écologie, l’écoconduite représente l’ensemble des petites astuces, trucs et méthodes de conduite pour vous permettre de limiter les rejets de CO2 et d’économiser du carburant.

Ecoconduite : pendant la conduite

Changer rapidement les rapports

Pour une conduite économique, optez pour des changements de vitesse rapides afin de ne pas affoler votre compte-tours. Vous pouvez aisément rouler en 5e en ville, passés les 2000 à 2500 tours par minute. Votre consommation d’essence sera moindre.

Conduire souplement et de manière constante

Le maître mot de l’écoconduite ? L’anticipation ! Ainsi, inutile de se presser et d’opter pour des accélérations brutes, vous allez surement devoir freiner par la suite. L’idéal est donc de maintenir une vitesse aussi constante que possible, sans à-coup.

Freiner avec le frein moteur

En anticipant convenablement, vous ne devriez utiliser que le frein au pied qu’en bout de course ou de façon inopinée. Pour ralentir à l’approche d’un feu, d’un virage, anticipez et relâchez la pédale d’accélérateur. Non seulement vous ralentirez jusqu’à atteindre une vitesse permettant de rétrograder sans provoquer un surrégime, mais vous ne consommerez par de carburant.

Couper le moteur au feu rouge

Au feu rouge, ou lorsque vous savez que votre arrêt durera plus que 30 secondes, n’hésitez pas à couper votre moteur. Vous aurez amplement le temps de le redémarrer au moment voulu, mais l’allumage de votre moteur nécessitera moins de carburant qu’un moteur tournant à l’arrêt plusieurs minutes.

Rouler moins vite

Simple, et facilement applicable, ce conseil n’est pourtant que peu mis en pratique. Pourtant, il vous fera faire des économies. En plus de vous faire éviter une amende pour excès de vitesse, rouler 5 à 10 km/heure en dessous de la vitesse limite autorisée ne vous fera pas perdre beaucoup de temps tout en vous permettant de mieux gérer la conduite, plus calmement, de mieux anticiper.

Utiliser votre voiture intelligemment

Le saviez-vous ? C’est dans le premier kilomètre après démarrage qu’une voiture consomme le plus de carburant. Pensez donc à la marche à pied ou au vélo pour aller chercher votre pain, au covoiturage ou aux transports en commun pour les plus grandes distances.

Eviter la climatisation

L’utilisation de la clim’ entraîne une surconsommation moyenne de carburant de 16 à 20%. Il faut donc l’utiliser avec parcimonie, et surtout de façon raisonnable. Optez donc pour un pare-soleil pour éviter que votre voiture surchauffe plutôt que de mettre la clim’ à fond. Et en dessous de 60 km/h, préférez ouvrir les fenêtres !

Ecoconduite : avant la conduite

Ne rien mettre sur le toit

Certes, les barres de toit permettant d’accrocher une galerie sont bien pratiques lors des départs en vacances. Mais au quotidien, l’usage est limité… Pourtant, ces barres de toit qui ne vous servent à rien entraînent une surconsommation de carburant de 10 à 20% du fait de la résistance aérodynamique.

Une voiture poids plume

Plus une voiture est lourde, plus elle consomme. Il faut donc veiller à l’alléger autant que possible. Avez-vous vraiment besoin de cette caisse à outils en permanence rangée dans votre coffre ? Est-il nécessaire de faire le plein d’essence à chacun de vos passages à la pompe ? Economisez du carburant en allégeant votre voiture !

Une voiture aérodynamique

La résistance de l’air sur un véhicule peut entraîner une surconsommation de carburant de 5 à 15% en moyenne, en fonction de la résistance. Ainsi, veillez à ne pas laisser de barres de toit sur votre voiture, d’y accrocher des objets qui pourraient nuire à la glisse de l’air sur la voiture, et ne roulez pas les fenêtres ouvertes au dessus du 60 km/h.

Attention aux pneus sous et sur-gonflés

Des pneus sur et sous-gonflés peuvent influer sur votre budget. Des pneus sur-gonflés s’usent plus vite et nécessitent une distance de freinage plus grande tandis sur les pneus sous-gonflés ne sont pas efficaces et s’usent également rapidement. Optez donc pour des pneus efficaces comme le pneu Energy Saver de Michelin qui diminue la résistance au roulement et donc permet d’économiser du carburant.

Une voiture entretenue

Entretenir sa voiture, c’est primordial pour ne pas surconsommer. Une huile sale, des bougies encrassées, un filtre à air sale, demanderont à votre moteur de consommer davantage, jusqu’à 3% de carburant supplémentaire.

Démarrez… Roulez !

Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’attendre qu’un moteur soit chaud avant de pouvoir rouler. L’habitude qui veut que l’on démarre son véhicule plusieurs minutes avant le départ en hiver est mauvaise et entraîne une combustion de carburant non nécessaire. Pour une utilisation optimale de votre véhicule, roulez tout de suite après avoir démarré, mais roulez doucement les premiers kilomètres, afin de permettre aux huiles de chauffer doucement.

Optimisez vos déplacements

Vous avez plusieurs trajets à effectuer dans la journée ? Penser à les optimiser afin de ne pas multiplier votre parcours pour éviter les détours inutiles. Enfin, le covoiturage peut également être une solution efficace afin de limiter les rejets de CO2 dans l’atmosphère en empruntant une voiture au lieu de deux. De plus, vos dépenses en essence seront amorties en partie.

D’après les conseils de Conso Globe.

Automobile, les usages émergents : covoiturage, autopartage…

Dans un contexte de réduction du budget automobile, les nouveaux modes de consommation automobile séduisent de plus en plus d’automobilistes.
Infographie-automobile-covoiturage-autopartage
Infographie représentant les usages émergents de l’automobile tels que le covoiturage, l’autopartage et la location de voitures entre particuliers

Le covoiturage

30% des automobilistes ont déjà expérimenté le covoiturage. Les hommes constituent la majorité des utilisateurs, surtout parmi les conducteurs. Ces services séduisent en outre davantage les jeunes et CSP+.

Toutefois, plus on monte en gamme dans le véhicule possédé, moins son propriétaire est enclin à franchir le pas du covoiturage.

La location de très courte durée

La notoriété des services de location de très courte durée s’étend progressivement : alors qu’en 2011, 34% des automobilistes ne connaissaient pas ces services, ils ne sont plus que 24% dans ce cas deux ans après.

Il en va de même pour les usages puisque 10% des conducteurs ont déjà eu recours à l’autopartage, contre 1% en 2011. Ces services suscitent davantage l’intérêt des jeunes automobilistes.

La location de véhicules entre particuliers

Drivy, Ouicar, Buzzcar ou encore Deways : depuis 2011, les services de location de voitures entre particuliers se sont multipliés.

Malgré cela, les pratiques restent encore confidentielles. Moins de 5% des automobilistes ont déjà mis en location leur véhicule principal ou secondaire. Les particuliers se montrent encore peu enclins à recourir à ce type de services, par manque de confiance.

Les acteurs qui se positionnent sur ce créneau doivent donc déployer des efforts importants pour lever les appréhensions en mettant en place des garanties et en renforçant leur rôle de tiers de confiance.

Ces résultats sont extraits de l’étude « Consommation automobile : l’impact d’Internet, les usages émergents » (2013). Celle-ci s’appuie sur une enquête en ligne menée auprès de 1 096 automobilistes, au cours du mois de juin 2013.

See on www.ccmbenchmark.com